Nos missions

 

 

L’intérêt général de nos missions est reconnu par l’état d’intérêt général et soutenu par les plus hautes instances sanitaires ainsi que par les associations de défense des consommateurs :
Que Choisir et 60 Millions de Consommateurs etc…

 

Nos objectifs prioritaires

1 – Rechercher et répertorier les sources de pollution dans les principaux environnements clos, en tenant compte de leur capacité de nuisance sur la santé humaine. Apporter les preuves de leurs nocivités,

2 – Nous en défendre en apportant des solutions adaptées.
Notre souci étant de dénoncer prioritairement les polluants responsables des pathologies graves, les plus fréquentes : l’asthme (4 millions d’asthmatiques dont 8000 meurent chaque année), les allergies de plus en plus fréquentes, les problèmes cardiaques et/ou respiratoires (cancers et symptômes invalidants). Voir fiche données de sécurité concernant les butane/propane, hydrocarbures contenues majoritairement dans les bombes aérosols* – (seules sont concernées les bombes propulsées au butane/propane ou du dimethyl ether) –
Correspondre avec les organismes privés et publics, les associations ayant pour objectif la protection de l’environnement afin de coordonner actions et missions.
Selon nos constats et analyses, ses gaz sont la source polluante la plus souvent présente dans nos environnements.

3. Conseiller les familles et les directions d’établissements publics et/ou privés confrontés à des problèmes de pollution en milieu clos, principalement les milieux hospitaliers et petites enfances (crèches) en concertation avec les DDAS, bureaux municipaux d’hygiène et les C.C.A.S.
Concernant le Consumérisme : Inciter les entreprises à appliquer la déontologie recommandée par l’O.M.C (organisation mondiale du commerce) pour la défense des consommateurs c’est-à-dire, donner à ces derniers des informations justes et claires ainsi que les conseils nécessaires à leur sécurité et préserver le respect du droit à choisir.

4. Préconiser les réductions ou suppressions (si possible) de sources génératrices de pollution, sinon rechercher les solutions alternatives les plus adaptées. Établir une liste des affections générées par des pollutions en milieux confinés ; principalement par des inhalations de vapeur ou des microparticules, qui peuvent atteindre les personnes sensibles que sont les malades, les enfants, les personnes âgées et les travailleurs exposés.

5. Répondre à toute demande d’information, de conseil en matière de pollution en milieux confinés (salle d’attente, salon de coiffure et tout lieu public). Encourager les entreprises polluantes à changer de comportements, leurs méthodes et/ou leurs matériels polluants, par des solutions alternatives quand elles existent.

6. Prendre en charge les procédures judiciaires engagées par les victimes et /ou leur ayant droit contre les industries mercantiles polluantes. Ces dernières sont évidemment responsables des maladies et affections dues à la pollution par négligence d’informations claires et précises qui représentent un devoir de conseil non respecté.

► N'hésitez pas à partager :