Dictionnaire des mots

A

ABERRANT : qui s’écarte du type normal, qui va contre la logique, la vérité ; conduite aberrante.

ABUSER : Abus

1/ usage excessif ou injuste de quelque chose.

2/ Fait d’outrepasser certains droits, de sortir d’une norme, d’une règle et, en particulier, injustice, acte répréhensible établis par l’habitude ou la coutume :

> User de quelque chose avec excès ou en tirer un profit excessif. Dépasser la mesure. Profiter    avec excès de la bonté de quelqu’un …

> Tromper, égarer quelqu’un en faisant illusion, le duper, le leurrer par des promesses.

L’air a été liquéfié en 1877. En 1895, cette opération est devenue industrielle.

AIR :      1/ Fluide gazeux composé constituant l’atmosphère terrestre.

2/ Fluide en tant qu’il se déplace, agite de divers mouvements (vents, brises)

3/ Atmosphère, ambiance d’un milieu humain.

L’air est un mélange qui, débarrassé de la vapeur d’eau et du gaz carbonique est l’air pur. Il a une composition remarquablement constante en volume : Azote : 78,05 % – Oxygène : 21,017 % – Hélium 0,00054 % – Argon : 0,932 %. La vapeur d’eau y est en proportion très variable, caractérisée par l’état hygrométrique, ou humidité relative. La proportion en gaz carbonique est d’environ 3/10.000. Ce dernier est la cause des corrosions des métaux quand sa teneur augmente. Il est d’autant plus corrosif et devient néfaste pour la santé humaine.

AIR (selon Grand Larousse) : Fluide gazeux qui forme l’atmosphère. L’air pur est un mélange de plusieurs gaz – dont les 2 principaux sont : l’Oxygène (21 %), l ’Azote (78 %) et l’Argon (1%).

ALIPHATIQUE : Composé organique renfermant une chaîne ouverte, comme les corps gras

ALKYLARYLSulfonate, sous-produit du pétrole en poudre ou en liquide. Utilisé comme détergent industriel et / ou ménager commercialisé sous le nom de Teepol. Ce produit toxique a été remplacé par des produits naturels à base de d’huiles végétales (palmiers).

ANNONCEURS : Clients des médias à qui ils commandent leurs publicités.

ANTISEPTIE : ensemble des méthodes qui ont pour but de détruire les microbes.

ARNAQUE : Escroquerie, duperie

ASEPTIE : ensemble des moyens visant à empêcher la contamination par des germes infectieux.

AZOTE/OXYGENE : NO2 – (N : AZOTE) est composé de nitrate (nitrogénium en latin). L’air est nocif c’est qu’il contient du carbone CO2. Dans tous les cas nous respirons des gaz plus ou moins nocifs dont le CO2.


B

BENZENE : Hydrocarbure monocyclique de formule C6H6 prototype des arènes, appelé communément BENZINE (synthèse). Découvert en 1926 par FARADAY.

Symbole du benzène  (essence).

Le benzène a été isolé des goudrons de Houille et synthétisé en 1866 par Berthelot à partir de l’acétyle.

Il est aujourd’hui préparé industriellement par cyclisation et aromatisation des HYDROCARBURES saturés.

Densité (0,884) et doué d’une odeur caractéristique. Extrêmement inflammable. Il est utilisé pour la fabrication des sulfoniques (détergents) cétones du chlore.

L’importance industrielle du benzène est considérable. Il est utilisé pour la fabrication de phénol, de styrène (plastiques) de cyclohexane, d’aniline, d’insecticides et d’anhydride maléique, …

BENZENIQUE : Hydrocarbure dérivant du benzène par remplacement d’un ou de plusieurs atomes d’hydrogène par des radicaux carbonés monovalents.

BOMBES AEROSOL – Réflexions historique :

Afin d’éviter toutes ambiguïtés, il faut savoir ce que signifie Aérosol.

D’après le grand Larousse :

1/ Dispersion ou suspension de très fines particules d’un liquide ou d’un solide dans l’air ou dans un gaz (servant de véhicule à certains produits médicamenteux [antibiotiques, corticoïdes, etc.]).

2/ Emballage muni d’une valve de commande permettant, à l’aide d’un gaz sous pression, de projeter un liquide sous forme de très fines particules ou de distribuer des crèmes, laques, mousses, sirops, etc. (Syn. BOMBE).

3/ Aérosols atmosphériques : suspension dans l’air troposphérique ou stratosphérique de très petites particules ou de gouttelettes de polluants d’origine naturelle (sel des océans, poussières volcaniques, grains de pollen, etc.) ou artificielle (plomb, tétra éthyle, amiante, quartz).

BUTANE : Hydrocarbure saturé C4H10. Les deux isomères, Butane normal et Isobutane, sont aisément liquéfiables à température ordinaire sous légère surpression. Utilisé comme combustible domestique et conditionnement « bombe aérosol ».


C

COLBERTISME : Balance des imports/exports.

CONSUMERISME : Le consumérisme est apparu dans les années 60 aux Etats Unis. Tendant à réclamer pour le consommateur le droit à la sécurité, à l’information et celui de pouvoir choisir en toute liberté et connaissance de cause les produits qu’il désire. En France les associations de consommateurs ont été officiellement reconnues dès 1960.

Des organes publics et privés ont vu le jour (Union Fédérale des Consommateurs en 1961, Union Nationale de la Consommation en 1966.

L’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) a réaffirmé ces recommandations à de nombreuses occasions.

CO2 : Dioxyde de carbone.

C.O.V. (Composés Organiques Volatils) :

CRYOTHERAPIE : Méthode de thérapie par le froid (réfrigération) généralement avec de l’azote liquide. Ce phénomène de refroidissement par évaporation du gaz liquéfié s’obtient également avec les hydrocarbures, mais de moindre intensité.

CUPIDITE : Désir immodéré de l’argent et des richesses.


D

DISSOLVANTQui à la propriété de dissoudre une substance.

DISSOUDREOpérer la dissolution d’un corps.

DIOXIDE : dérivé tétrachlorure du benzène de dioxine. Très toxique (accident de Seveso en Italie 1976).

Dioxyde de Carbone = Anhydride Carbonique.


E

ESCROQUERIE : 1/ Délit consistant à s’approprier le bien d’autrui en usant de tromperie, de manœuvre frauduleuse.

2/ Action d’escroquerie, de tromper la confiance de quelqu’un : escroquerie morale, …


G

GAZ : Corps aériforme qui reste tel quel à la température et à la pression ordinaire. Les gaz sont éminemment compressibles et liquéfiables. Le gaz, plus léger que l’air se compose principalement d’hydrogène, de formène et d’oxyde de carbone, est épuré au contact de l’eau et différentes matières chimiques principales. Utilisations/chauffage, cuisinières à gaz. L’eau est incompressible.

4 éléments : l’Eau, la Terre, le Feu, l’Air. Principe fondamental. Début origine. Première règle d’une science. En vertu d’un principe fondamental de physique un liquide et un gaz ne peuvent se mélanger.


H

HUILE DE PARAFINE : Substance solide, blanche, tirée des schistes bitumineux et qui sert à la fabrication des bougies et aussi à divers usages industriels.

HYDROCARBONE : Qui contient de l’Hydrogène et du Carbone.

HYDROGENE (H) : Corps simple, gazeux, qui entre dans la composition de l’eau (gaz incolore et inodore).


J

JACOBIN : du latin Jacobinus. Nom autrefois donné aux Dominicains.

Partisan ardent d’une démocratie centraliste et révolutionnaire. Ils occupèrent 3 couvents à Pairs ou se tint, durant la révolution française, le club des Jacobins jusqu’en 1799 (Larousse page 1688).

JUSTICE : Depuis la Convention, c’est la loi qui fait le DROIT et pourquoi pas le contraire.

« Le Droit devrait faire la loi en tenant compte des besoins naturels de l’homme … (Droit à la force ou à la faim). Notre droit ne reconnait pas les droits naturels. C’est le rôle de l’avocat de les faire accepter.


L

LOBBY : En anglais signifie couloir. Ce mot désigne un groupe de pression.

Ces groupes d’influences ont pour seules préoccupations la défense des intérêts d’une industrie qui sont leurs principaux annonceurs de publicité.

1/ Industries alimentaires liées à l’agriculture et les ressources de la Mer.

2/ La chimie avec le Pétrole : produits d’entretien ménager et industriel, la cosmétique, etc.

3/ La métallurgie : Aciers, transports (air – terre – mer)

4/ Les laboratoires – Santé humaine et animale : Hôpitaux / Cliniques privées/publiques.

LOBBYISTE : Personne qui est à la tête d’un Lobby ;

LOBBYING ou LOBBYISME : Action menée par un lobby pour obtenir quelque chose. Il s’infiltre partout : dans la publicité, les revues scientifiques, de telle façon qu’une proposition de loi soit modifiée ou repoussée. Si le vote à l’assemblée doit finalement avoir lieu, le lobby fera pression auprès des députés pour qu’une partie d’entre eux la rejette. Idem pour les sénateurs.

Ces groupes de pression ont leurs entrées partout dans les antichambres des ministères après signature d’un document dans lequel ils garantissent le respect de la déontologie…


M

MENSONGE : Action de déguiser la vérité, de l’altérer. Le mensonge sert de fondement à la politique.

MERCANTILE : Animé par le seul appât des gains.

MERCANTILISME : Etat d’esprit mercantile. Animé par le seul esprit du gain (les profiteurs).

MICELLAIRE : Se dit des colloïdes dont les solutions sont formées de micelles.

MICELLES : Globule de très petit diamètre (50 à 100 A) regroupant en solution quelques centaines de molécules de tensioactif physique. Si le milieu extérieur est de l’eau, les molécules déposent leur partie hydrophile à la surface et leur partie hydrophobe dans le cœur de la micelle (micelle directe). Si le milieu est de l’huile, les parties hydrophobes sont à l’extérieur (micelle inverse).

Les micelles se forment lorsque la concentration en tensioactif dépasse un certain seuil : concentration micellaire critique (C.M.C.).

Les micelles directes permettent de solubiliser de nombreux corps gras dans l’eau (le corps gras se fixant au cœur de la micelle) : ce processus est le mode d’action pratique des détergents … C’est pourquoi il est capable d’entraîner avec l’eau les taches grasses …

MORALE : 1/ Ensemble de règles de conduite considérées comme bonnes de façon absolue ou découlant d’une certaine conception de la vie. Obéir à une morale rigide.

2/ Science du bien et du mal, théorie des comportements humains, en tant qu’ils sont régis par des principes éthiques.

Moralement responsables de leurs victimes.


N

NOCIF :  1/ Qui est de nature à nuire à l’organisme. Des émanations nocives.

2/ Qui est dangereux, pernicieux, funeste….


O

ORGANIQUERelatif aux organes – organismes vivants –

Chime organique. Consacrée à l’étude du carbone et de ses combinaisons (hydrocarbures, charbons, calcaires construits etc…) – origines végétales.

Autres éléments : l’hydrogène, l’oxygène, l’azote et plus rarement le souffre.

OXYGENE (O2) : 1/ Corps gazeux diatomique constituant en volume le cinquième de l’atmosphère terrestre et nécessaire à la respiration.

2/ Air pur, non pollué (à la montagne). L’air pur est présent aussi dans l’eau. Il forme les 8/9ème du poids de l’eau. Il est à l’état libre dans l’atmosphère. Il est l’élément le plus abondant du globe terrestre.


P

PARAFFINE : Parmi les sous-produits du pétrole, il y la la paraffine, qui pour moindre coût peut remplacer la cire d’abeille dans la fabrication des bougies. La vapeur de paraffine dans les foyers est comme le diesel, extrêmement toxique. En alternative, nous conseillons les veilleuses à base d’huiles végétales parfumées.

PHENOMENE : Fait observé, en particulier dans son déroulement, ou comme manifestation de quelque chose d’autre. La dénatalité est un phénomène de société …

PHTALATE : Perturbateur endocrinien (50 % de la fertilité humaine en ½ siècle) et Bisphénol A (Polycarbonate) impact extrêmement lourd sur la santé humaine.

POINT D’EBULLITION : Température à laquelle un liquide se transforme en gaz (phase vapeur).

PROPANESelon le Grand Larousse  – Hydrocarbures saturées C3H8 présent dans le gaz naturel et surtout dans le gaz de raffinerie (il bout  à mois de 45° sous la pression atmosphérique et se liquéfie aisément par compression. Il est commercialisé en bouteille sous pression comme combustible et comme solvant propulseur dans les emballages aérosols.
Il est désormais interdit par les industries du froid et réglemente pour toutes autres utilisations (voir législations et décrets d’applications).
N.B : depuis 2009, ces solvants sont interdits d’utilisation dans tout lieu recevant du public et au 1er janvier 2018 dans tous les lieux recevant du public (voir liste des milieux à risques)


R

RISQUES  (selon Grand Larousse) : Danger, inconvénient plus ou moins probable auquel on est exposé.

Evènement éventuel, incertain pouvant causer un dommage.

Préjudice, sinistre que les assurances garantissent moyennant une prime.

Milieux à risques : se dit d’un milieu prédisposé à certains dangers ou inconvénients (accidents, maladies).

Mise en garde : dans le cas ou le risque et la réglementation ne seront pas pris en considération et/ou non appliqués, les assurances seraient dégagées de leurs obligations à rembourser.


S

SCANDALE : Effet fâcheux, indignation produite dans l’opinion publique, par un fait, un acte estimé contraire à la morale, aux usages.

Grave affaire malhonnête, honteuse, qui a un grand retentissement dans le public. Fait qui heurte la conscience, le bon sens, la morale, suscite la révolte.

SCELERATE : qui manifeste des intentions criminelles et perfides. Personne capable de commettre un crime.

SCELERAT(E)ESSE : Il a eu la scélératesse d’accuser son bienfaiteur.

Action scélérate et mercantile.

SOLUBLEQui peut être dissous dans un solvant donné – l’eau est un solvant pour le sucre, le sel, le café, etc…

SOLVANTLiquide possédant la propriété de dissoudre certaines substances  – Les solvants les plus courants sont : essence de térébenthine, White Spirit, acétone.

STERILE : (Adj.) Qui ne contient aucun germe microbien ou fongique.


T

TOXIQUE : se dit d’une substance nocive pour les organismes vivants.


V

Un VENTURI : Tube comportant un rétrécissement, utilisé pour la mesure des débits des fluides (dit Tube de Venturi).

Principe du Tube Venturi : La différence de pression entre la section normale du tube et la section rétrécie est proportionnelle au carré du débit.

VENTURI Giovanni Battista: Physicien italien. Il a construit la Tuyère à cônes divergents qui porte son nom. Il a aussi étudié l’étendue des sons audibles.


 

► N'hésitez pas à partager :