Sait-on quelles particules nous respirons ?

Adcpmc/ mai 24, 2016/ Tribunes/ 0 comments

Quelques notions simples :

Il y a plusieurs types de polluants, donc de pollutions. La pire est celle de l’AIR que nous inhalons en milieux clos, car il est chargé de particules fines (< à 10 microns), solides ou liquides, qui sont responsables de graves risques sanitaires.
Selon le Larousse, le mot Aérosol désigne un appareil générant des particules < à 10 Microns – pour traiter des affections du système respiratoire par des produits médicamenteux (antibiotiques, corticoïdes, etc.). Ces aérosols sont inhalés, pénètrent dans les poumons et sont absorbés par le sang pour se répandre dans tous les organes vitaux …
Nous n’en sommes plus aux « principes de précaution » puisque les études scientifiques existantes, les Directives et Recommandations Mondiales, Européennes et Nationales sont formelles sur la dangerosité des Hydro-carbures sur les dangers, les risques sanitaires, l’effet de serre, responsable des dérèglements climatiques.

C’est pourquoi, nous considérons les particules fines, Aérosols, constituées par des liquides toxiques : insecticides, pesticides, laques capillaires, peintures, solvants industriels, etc.) et surtout les gaz liquéfiés : Hydrocarbures (Butane/Propane) qui sont des gaz asphyxiants C.O.V. (composés organiques volatiles) – représentent des risques sanitaires plus ou moins importants selon leur toxicité et le degré d’intoxication.

Certaines sont pernicieuses quand il s’agit d’inhalations répétitives, comme pour le tabac et peuvent s’étaler sur plusieurs mois ou plusieurs années, pour vous et vos enfants (problèmes cutanés, O.R.L., oculaires et des systèmes respiratoire et cardiaque, asthme, allergies). Malgré cela, depuis une quarantaine d’années, nous tolérons des emballages Aérosols* contenant pour 80 % de leur volume des Hydrocarbures qui sont libérés à chaque pression du doigt.
Par inhalations successives, nous nous empoisonnons et avec nous notre entourage familial (Le problème ne se pose pas pour les utilisations à l’air libre).

Quant aux politiques qui ne réagissent pas à de tels scandales, nous les laissons à votre appréciation.
Des alternatives existent, écologiques, moins coûteuses.
Ne croyez surtout pas que nous sommes hostiles aux industries liées aux emballages aérosols. Bien au contraire ! Les arts, les sciences, les techniques, les innovations doivent être récompensées proportionnellement aux bienfaits qu’ils apportent à l’humanité.
Ce que nous n’acceptions pas ce sont les profits sans partage, réalisés au mépris des personnes et des lois.

ÉCOLOGIQUEMENT VOTRE,

* les bombes aérosols désignées dans ce texte ne concernent que celles contenant des hydrocarbures.


► N'hésitez pas à partager :
Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*